MARSEILLE / La région Provence-Alpes-Côte d’Azur compte 4 899 155 habitants au 1er janvier 2010. 393 000 habitants de plus dans la région depuis 1999.

MARSEILLE / LOGO INSEE PACA 1Elle abrite ainsi 8 % de la population de la France métropolitaine, sur un espace qui couvre 5,8 % du territoire national. Sur la période 1999-2010, la population régionale a augmenté de 393 000 habitants, soit 0,8 % en moyenne chaque année. C’est plus que la moyenne nationale (+ 0,6 %).

 

 

 

 

Ce dynamisme démographique s’explique à la fois par un excédent des naissances sur les décès et par un nombre d’arrivées supérieur aux départs.

Dans tous les départements de la région, la population progresse depuis 1999 à un rythme égal (Alpes-Maritimes) ou supérieur au niveau national. Les Bouches-du-Rhône ont ainsi gagné 12 400 habitants par an depuis 1999, le Var + 10 000, les Alpes-Maritimes + 6 100 et le Vaucluse + 3 900. Bien que beaucoup moins peuplés, les départements alpins ont également progressé sur cette période : + 1 900 habitants par an pour les Alpes-de-Haute-Provence et + 1 400 pour les Hautes-Alpes.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Depuis 1999, les Alpes-de-Haute-Provence progressent le plus rapidement

Dans le Var et les Hautes-Alpes, la croissance démographique est essentiellement due à l’excédent des arrivées sur les départs,
les naissances ne l’emportant que de très peu sur les décès. Dans les Alpes-Maritimes et les Alpes-de-Haute-Provence, c’est même le seul moteur de la
croissance démographique au cours des 11 dernières années, le solde naturel y étant nul ou légèrement négatif. En revanche, dans les deux départements les plus jeunes de la région, Bouches-du-Rhône et Vaucluse, l’excédent des naissances sur les décès contribue fortement au dynamisme démographique.
Dans les douze grandes communes de plus de 50 000 habitants de la région, la situation est contrastée. Pour sept d’entre elles, la population avait diminué ou
stagné au cours des années 90, notamment à Marseille, Toulon, Avignon, Cannes et Arles. Depuis 1999, toutes ces communes ont renoué avec la croissance
démographique. La population de Nice est en revanche quasiment stable depuis 1999. Parmi les grandes communes de la région, Grasse est la plus dynamique :
sa population augmente de 1,4 % par an depuis 1999. Puis viennent notamment Fréjus (+ 0,9 %), Cannes (+ 0,8 %), Marseille (+ 0,6 %), Hyères et
Aix-en-Provence (+ 0,5 %). Dans les petites et moyennes communes, la croissance est quasi générale. Enfin, dans les plus petites d’entre elles (moins de
1 000 habitants au 1er janvier 2010), la croissance est particulièrement forte : leur population augmente deux fois plus vite que la moyenne régionale (+ 1,5 %,
contre + 1 % au niveau national). Au total, depuis 1999, 90 % des communes de Paca gagnent des habitants. C’est plus qu’au niveau national (76 %).
Pour autant, le dynamisme démographique de la région s’est infléchi au cours de la période récente. Entre 2006 et 2010, la région progresse désormais à un
rythme inférieur à la moyenne nationale (+ 0,4 % par an contre + 0,6 % en France métropolitaine). La contribution du solde naturel étant stable sur longue
période, autour de 0,2 % par an depuis 1982, c’est l’attractivité de la région qui Recensement de la population s’est érodée. Le solde migratoire de notre région, toujours positif avec les autres régions métropolitaines, contribue moins que par le passé à la croissance démographique. Entre 1990 et 1999, Paca était la 3e région de France métropolitaine la plus dynamique sur le plan démographique.

Entre 1999 et 2006, elle se positionnait au 6e rang. Entre 2006 et 2010, elle figure en 11e place derrière notamment les régions les plus dynamiques du sud, de l’arc atlantique ainsi que Rhône-Alpes. Cette moindre attractivité peut s’expliquer en partie par un coût du foncier plus élevé en Paca, région très urbanisée, que dans les autres régions de province.
Cette inflexion de la croissance démographique est la plus sensible pour le département des Alpes-Maritimes (+ 1 400 habitants par an depuis 2006) et dans
le Var (+ 5 800). Ce ralentissement est également visible dans le Vaucluse (+ 2 200), les Alpes-de-Haute-Provence (+ 1 400) et, dans une moindre mesure,
dans les Bouches-du-Rhône (+ 8 700). À l’inverse, depuis 2006, les Hautes-Alpes accueillent chaque année davantage d’habitants (+ 1 600 habitants par an).
C’est désormais l’un des départements français qui progresse le plus rapidement sur la période récente. Il arrive en 2010 au 9e rang des départements de
métropole avec une croissance de + 1,2 % par an depuis 2006.

Olivier Biau
Nicolas Chauvot

 

Évolution de la population des départements de Paca et de leurs principales communes
Département Commune
Population
Variation annuelle
entre 1999 et 2010
2010 1999 En nombre
d’habitants
En %
Alpes-de-Haute-Provence Ensemble 160 149 139 561 1 872 1,3
Manosque 22 105 19 603 227 1,1
Digne-les-Bains 16 922 16 064 78 0,5
Hautes-Alpes Ensemble 136 971 121 419 1 414 1,1
Gap 39 744 36 262 317 0,8
Briançon 11 627 10 737 81 0,7
Alpes-Maritimes Ensemble 1 078 729 1 011 326 6 128 0,6
Nice 343 304 342 738 51 0,0
Antibes 74 120 72 412 155 0,2
Cannes 73 234 67 304 539 0,8
Grasse 51 036 43 874 651 1,4
Cagnes-sur-Mer 47 141 43 942 291 0,6
Bouches-du-Rhône Ensemble 1 972 018 1 835 719 12 391 0,7
Marseille 850 726 798 430 4 754 0,6
Aix-en-Provence 141 438 134 222 656 0,5
Arles 52 661 50 513 195 0,4
Martigues 47 544 43 493 368 0,8
Aubagne 46 423 42 638 344 0,8
Var Ensemble 1 008 183 898 441 9 977 1,1
Toulon 164 532 160 639 354 0,2
La Seyne-sur-Mer 62 082 60 188 172 0,3
Hyères 54 600 51 417 289 0,5
Fréjus 51 839 46 801 458 0,9
Draguignan 36 391 32 829 324 0,9
Vaucluse Ensemble 543 105 499 685 3 947 0,8
Avignon 89 683 85 935 341 0,4
Carpentras 29 278 26 090 290 1,1
Orange 29 135 27 989 104 0,4
Provence-Alpes-Côte d’Azur 4 899 155 4 506 151 35 728 0,8
France métropolitaine 62 765 235 58 518 395 386 076 0,6
Source : Insee, Recensements de la population

 

ÉTUDES I N S E E P R O V E N C E – A L P E S – C Ô T E D ’ A Z U R
FLASH
www.insee.fr
Régions Provence-Alpes-Côte d’Azur
SYNTHÈSE N° 49
décembre 2012

 

Institut National de la Statistique
et des Études Économiques
Provence-Alpes-Côte d’Azur
17 rue Menpenti
13387 Marseille Cedex 10
Tél : 04 91 17 57 57 Fax : 04 91 17 59 60
Directeur de la publication :
Chef du service Études et Diffusion :
Rédacteur en chef :
Renan Duthion
Claire Joutard
Olivier Biau
ÉT UDES I N S E EPROVENCE-ALPES-CÔTE D’AZUR
SYNTHÈSE N° 49, décembre 2012
© Insee 2012
Dépôt légal : décembre 2012
N° ISSN : 2112-6550
Réf : SYN124932
POUR EN SAVOIR PLUS
Les entrent en vigueur le 1 janvier 2013.
Vous cherchez les populations légales pour votre région, votre département ou votre commune ?
Retrouvez toutes les données sur le site et populations légales millésimées 2010
www.insee.fr
Vous pouvez obtenir des précisions auprès des auteurs de l’étude en contactant
Hélène Pigassou, à l’Insee
Tel : 04 91 17 59 11 Fax : 04 91 17 59 60
Mél :
dr13-relations-avec-la-presse@insee.fr

Articles intéressants :

Retour aux news…

 

Print Friendly

Leave a Reply

comment-avatar